fbpx

Daan van Straaten est un pianiste passionné qui profite de la vie à 100 % malgré sa malvoyance.

Écoutez la version podcast de son histoire ci-dessous. 

Son enfanceportret van Daan van Straaten

Daan est né en 1953 en même temps que sa sœur jumelle. Malheureusement, celle-ci n’a pas survécu, mais lui bien. Grâce à l’administration d’une grande quantité d’oxygène il a pu rester en vie. Cependant, au bout d’un an, il s’est avéré que cela avait eu un impact sur le développement de la rétine de ses yeux. Il est donc devenu aveugle de l’œil droit et malvoyant de l’œil gauche. Il y a 15 ans, son œil droit a été remplacé par un œil artificiel parce qu’il le gênait trop.

Daan a grandi dans une famille nombreuse où il a appris à fixer ses propres limites. Par exemple, il jouait au football et au hockey avec ses frères. Ses parents ont délibérément choisi de le scolariser dans l’enseignement ordinaire. Il s’est bien intégré dans une école primaire et secundaire, l’école De Kees Boeke, à Bilthoven. Il y a reçu un enseignement normal et les élèves malvoyants y bénéficiait là-bas du soutien nécessaire. Ses parents ne voulaient pas d’une école spécifique pour les aveugles, car ils pensaient qu’il y serait trop choyé et qu’il ne deviendrait pas suffisamment indépendant.

Études et travail

En 1973, Daan s’inscrit à la faculté de droit. Il a obtenu son diplôme d’avocat, mais dans les années 1980, il y avait moins d’offres d’emploi que de candidats au poste convoité. Après des années de recherche infructueuse d’un emploi, il a décidé de se tourner vers l’allocation pour jeune handicapé (Wajong). Cela lui a permis de ne plus être contraint de postuler à des emplois et de se concentrer sur la pratique du piano.

Jouer du piano devient alors son métier. Il a, notamment, accompagné au piano de nombreux cabarets de différents groupes. Il aurait voulu travailler à temps plein comme tout le monde mais, à l’époque, il n’était pas du tout accompagné. Selon lui, ce serait différent aujourd’hui. Rétrospectivement, le choix de la musique s’est avéré judicieux pour lui. Il dit que cela lui a permis d’avoir une vie sociale très libre. Il est très satisfait de cela.

Toujours une aide à portée de main

Daisybox - webbox

Le Braille n’a jamais été enseigné à Daan. Il a encore une vision suffisante. Pour lire et pour utiliser son smartphone, il utilise une visionneuse sur ses lunettes.

Daan aime aussi utiliser la Webbox. Il utilise cet appareil principalement pour écouter des podcasts et parfois pour mettre des sous-titres à la télévision, mais il peut faire beaucoup plus avec cet appareil, il adore sa Webbox!

Récemment, il a reçu des lunettes avec des jumelles intégrées pour regarder la télévision. Un Go-box ne l’intéresse pas parce qu’il regarde peu de films et qu’il n’est donc pas nécessaire de lui vocaliser les sous-titres. D’autre part, il dispose aussi d’un scanner comme aide à la lecture. Bernard de Sensotec s’est occupé de la demande de remboursement et il espère l’utiliser régulièrement à l’avenir.

Pour se déplacer, Daan compte sur les transports publics, taxi ou sur ses amis. Il aime assister à des match sportifs en direct, comme l’équipe de hockey de son quartier.

Daan aime avoir des gens autour de lui

Piano hands Daan

Daan affirme qu’il dispose d’un vaste réseau social composé uniquement de personnes voyantes. Il se rend encore chaque semaine dans son ancien dortoir, où il est le trait d’union entre plusieurs générations d’étudiants en droit. Il joue également régulièrement du piano lors de fêtes et de dîners.

Il aime aussi être seul de temps en temps. Il écoute alors la radio ou des podcasts. Il se décrit comme un véritable accro à l’information.

Pour les tâches ménagères, il fait appel à une employée de maison. Ce n’est pas qu’il ne veuille pas le faire lui-même, mais il ne voit pas suffisamment bien pour le faire lui-même. Il est donc très reconnaissant de l’aide qu’elle lui apporte dans son appartement.

Trouver une partenaire de vie n’a jamais été possible pour Daan et il s’y est résigné. Il a remarqué dans sa jeunesse que ce n’était pas facile en raison de sa déficience visuelle. Il a été particulièrement confronté à la situation lorsqu’il a vu des amis dans la trentaine fonder une famille avec femme et enfants.

Pour lui, l’acceptation est également la clé d’une vie heureuse en tant que personne malvoyante. Il n’a jamais connu autre chose car il a grandi avec cela depuis sa naissance, mais il comprend très bien qu’il est très difficile pour les personnes atteintes de dégénérescence maculaire, par exemple, d’accepter leur nouvelle situation et de passer à autre chose.

De l’utilisateur à l’instructeur

Ces dernières années, Daan a saisi à bras-le-corps les opportunités qui se présentaient à lui. Lorsque Karel Raven, de l’ancienne entreprise Solutions Radio (maintenant sous l’aile de Sensotec), lui a demandé de devenir instructeur au sein de l’équipe d’instructeurs, Daan l’a fait avec beaucoup de conviction. Depuis lors, il aide les gens à utiliser la Webbox. Les clients peuvent toujours l’appeler pour obtenir des conseils techniques. Il leur explique toutes les fonctionnalités et les guide dans l’utilisation des menus, par téléphone, lors de foires commerciales et parfois chez des particuliers. Il en retire une grande satisfaction.

Un souhait pour l’avenir

S’il y a une chose que Daan aimerait voir changer dans la société, c’est l’accessibilité au marché du travail. Au cours des 50 dernières années, il n’a constaté que peu d’évolution dans ce domaine. Il existe des quotas, mais ils sont trop peu contraignants. Daan déclare : “Les malvoyants et les aveugles n’ont qu’une déficience visuelle, ils peuvent encore très bien résoner! Moyennant quelques adaptations sur le lieu de travail, ils peuvent prouver qu’ils sont tout à fait dignes de leur diplôme”.

Aux personnes qui en souffrent, il conseille de rechercher un talent dans lequel s’épanouir. “Découvrez quelles sont vos qualités et exploitez-les. C’est une chose que chacun doit découvrir par lui-même. C’est tout ce que vous pouvez faire. Si vous n’avez pas de chance, vous n’aurez pas de chance, mais vous n’avez rien à perdre.”

Nous tenons à remercier sincèrement Daan pour cette conversation ouverte et lui souhaitons le meilleur pour l’avenir.

Avez-vous aussi une histoire spéciale dont vous voulez parler ? Dans ce cas, vous pouvez toujours nous contacter à l’adresse vision@sensotec.be et, qui sait, vous figurerez peut-être dans cette rubrique.

Aides pour les personnes avec des problèmes

de vue, de lecture, d’écriture ou d’apprentissage

Actualités

Journées de démonstration 2024

À destination des personnes qui ont des problèmes de vue Lors de ces journées de...

Bruxelles : du changement dans vos indemnités.

Auparavant, les personnes résidant à Bruxelles pouvaient obtenir un remboursement pour...

Le portrait de Georgia, globe-trotteuse aveugle

Georgia Venetakis a 43 ans et vit à Bruxelles. Elle travaille chez Acerta depuis 16 ans, aime les...

Solutions sur lieu de travail

La déficience visuelle ne doit pas être un obstacle : Comment l’inclusion et les aides...

Partir en vacances en tant que malvoyant ou aveugle

Les personnes malvoyantes souhaitent aussi profiter à 100 % de leurs vacances ou de leur...

New in! Le MagniLink Vision Basic FHD

MagniLink Vision Basic HD est une vidéo-loupe de table qui offre des fonctions de base aux...
Voir toutes les actualités

Nos produits-phares

Voir tous les produits

Information et formation

Voir tous les moments d'information

Témoignages

« J’ai dix ans et je suis dyslexique. Je sais lire, mais je vais lentement et je me trompe. Je suis en cinquième année et les textes sont de plus en plus longs. Je trouve donc pratique de pouvoir utiliser le logiciel de lecture. »
Eleana, 10 ans
«Je voudrais vous remercier pour toute l'aide et le soutien que vous avez apporté à Mme R. Sa qualité de vie - même si elle était pratiquement aveugle – est restée la plus optimale possible et vous avez certainement contribué à cela ! Sa «grosse bébête», comme elle appelait son nouvel ordinateur avec retour vocal - lui a apporté beaucoup de satisfaction jusqu’à la fin de sa vie. Elle en était très reconnaissante et ce tous les jours ! Encore une fois, mes sincères remerciements pour tout! »
Rosa, aide-soignante
«Très bonne entreprise. Vous obtenez immédiatement les informations / conseils dont vous avez besoin.» - via Facebook
Gert, déficient visuel
All Rights Reserved to Sensotec ® | Webdesign Webit